Agents libres du Canada/FAQ

From wiki
Jump to: navigation, search


Logo des Agents libres du Canada : une feuille d'érable dont le lobe droit a la forme d'un morceau de casse-tête.

Les Agents libres du Canada

Foire aux questions aux gens intéressés à devenir Agents libres

  • Qu’est-ce que le programme d'agents libres du Canada ?
  • Comment les agents libres choisissent-ils leurs projets?
  • Quels types de travail les agents libres effectuent-ils?
  • Comment les agents libres sont-ils gérés?
  • Quels sont les avantages à être agent libre?
  • Quelles difficultés les agents libres pourraient-ils rencontrer?
  • Qui peut poser sa candidature pour devenir agent libre?
  • Comment les candidats qui posent leurs candidatures pour devenir agents libres sont-ils évalués?
  • Qu’arrive-t-il si ma demande est acceptée?
  • D’accord, vous m’avez convaincu! Comment dois-je procéder pour faire une demande?

Qu’est-ce que le programme d'agents libres du Canada ?

Le programme d’agents libres du Canada est un nouveau modèle pour la mobilité des talents, visant à créer un espace aux fonctionnaires leur permettant de prendre en main leurs carrières. Calqué sur le modèle « GovCloud » de Deloitte (en anglais seulement), ce programme a débuté comme projet pilote pour tester la mobilité et l’innovation dans la fonction publique. Les agens libres peuvent :

  • choisir leurs propres projets et établir leurs propres parcours de carrière;
  • entreprendre des projets où la compréhension et l’application des processus d’innovation sont encouragées;
  • se voir offrir des occasions de formation continue et de perfectionnement professionnel pour contribuer à la réalisation de l’innovation;
  • avoir une tribune pour établir des liens et collaborer avec d’autres agents libres (nous sommes un réseau de soutien, qui renforce notre capacité d’exécution);

Le programme d'agents libres du Canada a été lancé en mai 2016 à Ressources naturelles Canada (RNCan), le programme s’est agrandi avec deux autres ministères d’attache, soit Transports Canada (TC) s’y joignant en 2017 et le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) en 2018. Un quatrième ministère – Innovation, Science et Développement Économique (ISDE) devrait commencer à intégrer les agents libres en 2020.

En date de novembre 2019, il y a 84 agents libres : la plupart sont localisés dans la région de la Capitale Nationale et certains d’entre eux sont établis en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard ainsi qu’au Yukon.

Comment les agents libres choisissent-ils leurs projets?

En règle générale, les agents libres choisissent leurs projets de l’une des manières suivantes : 1. A partir d’un bassin de propositions de projets émanant des gestionnaires d’embauche intéressés. Les agents libres examinent les publications et, s’ils le souhaitent, contactent les gestionnaires afin d’explorer plus en profondeur les possibilités de déterminer si cette affectation convient à leurs compétences, leurs objectifs de carrière et / ou leurs intérêts. 2. Les agents libres évaluent également l’intérêt – ou reçoivent des offres – de leurs réseaux professionnels, ce qui les positionne pour saisir les opportunités dans les domaines de leur choix.

Quels types de travail les agents libres effectuent-ils?

Les agents libres effectuent des missions à court terme dont la durée peut varier tout comme l’emplacement (à peu près n’importe quel ministère ou organisme fédéral, n’importe où au Canada ou à l’étranger). Le projet pilote « Agents libres » regroupe des fonctionnaires avec un éventail :

  • de classifications, telles que (mais non limitées à ces dernières) :
    • Économique et services de sciences sociales (EC)
    • Services d'information (IS)
    • Services Administratifs (AS)
    • Sciences physiques (PC)
    • Systèmes d'ordinateurs (CS)
    • Commerce (CO)
    • Gestion du personnel (PE)
    • Administration des programmes (PM),
    • Gestion Financière (FI)
  • de profils linguistiques,
  • d’antécédents,
  • d’endroits différents où ils sont établis.

Voici quelques exemples d’affectations passées et actuelles :

  • Bureau du Conseil privé – Secrétariat de la jeunesse du premier ministre
  • Horizons politiques – Prospective
  • Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) – Mise sur pied du laboratoire d’innovation
  • Bureau du partenariat de la communauté des politiques – Création de la communauté des politiques
  • Sécurité publique – Mobilisation afin d’exameniner l’interdiction des armes de poing
  • Ressources naturelles Canada – Mobilisation des parties intéressées
  • Environnement et Changement climatique Canada – Taxe sur le carbone
  • Transports Canada – Projet pilote sur l’intelligence artificielle

Nos agents libres sont ouverts à partager leurs expériences avec les autres. Vous pouvez vous renseigner en :

Comment les agents libres sont-ils gérés?

Les agents libres ont un gestionnaire des talents et un gestionnaire de l’organisme d’accueil. Dans chaque ministère d’attache (qui est où l’agent libre est logé), le gestionnaire des talents supporte et encourage les agents libres à se trouver des affectations et les aide au cours de leur projet, surveille leur rendement et gère les besoins en RH. Les agents libres rencontrent hebdomadairement leur gestionnaire de talents et interagissent avec leurs collègues agents libres aux fins de contrôle et de perfectionnement professionnel. Cela permet aux gestionnaires de talents d’analyser la réussite du projet pilote et de présenter à la haute direction les résultats du programme.

Pour chaque affectation qu’un agent libre entreprend, un gestionnaire du ministère d'attache est responsable de la gestion du travail au quotidien de l’agent libre en affectation et fournit régulièrement au gestionnaire des talents de la rétroaction sur le déroulement l’affectation et le rendement de l‘agent.

Quels sont les avantages à être agent libre?

Il y a des avantages à être agent libre, notamment...

  • l’occasion de diriger votre carrière et de travailler sur des projets qui vous passionnent;
  • un accès à de nouvelles possibilités d’apprentissage et des projets qui vous permettent de vous dépasser et vous offrent la meilleure possibilité de croissance;
  • les postulants ayant été sélectionnés sont transférés à niveau (mutation) dans un poste à leur ministère d’attache (RNCan, TC, SCT et ISDE) et dans certains cas peuvent travailler de façon intérimaire à un niveau au-dessus de leur substantif pendant leur affectation;
  • les agents libres peuvent être considérés pour une promotion, dans le but de reconnaître et de soutenir la croissance de carrière, si certaines conditions sont respectées.
  • un accès à une communauté dynamique et diversifiée possédant une vaste gamme de compétences pour obtenir du soutien, échanger des idées et obtenir des conseils quand des difficultés surviennent au cours de votre affectation ou dans votre milieu de travail.

Quelles difficultés les agents libres pourraient-ils rencontrer?

Nous sommes humains donc faisons tous face aux mêmes défis que la plupart des fonctionnaires. Cependant, vu l’autonomie et la mobilité qui nous est conférée, il peut y avoir des défis propres à l’agent libre. Par exemple:

  • la nécessité de concilier l’appartenance à deux équipes différentes (les agents libres font partie d’une équipe où ils travaillent, assistent également à des « contrôles », à des événements de développement professionnel avec le programme, ainsi qu’à un espace de travail virtuel d’agents libres.
  • le fait de changer souvent de milieu de travail et d’équipe nous oblige à apprendre les choses très rapidement, ce qui peut s’avérer exigeant, difficile et parfois même épuisant sur le plan émotionnel;
  • Trouver ses propres affectations requiert de mettre la main à la pâte et peut être difficile dans les régions en dehors de la RCN. Même si les gestionnaires de talents peuvent prêter main forte, il incombe à l’agent libre de trouver ses propres affectations; et
  • les équipes ou les milieux de travail peuvent ne pas être prêts pour le genre de changements que les agents libres veulent introduire, même lorsque des données probantes en montrent la valeur.

Qui peut poser sa candidature pour devenir agent libre?

Tous les fonctionnaires travaillant dans la fonction publique canadienne nommés pour une période indéterminée sous le niveau EX et qui peuvent être mutés (transférés)* sont admissibles et peuvent faire une demande pour devenir agent libre. Ceci comprend les fonctionnaires situés en région et à l’étranger. *Veuillez vous assurer que le substantif de votre poste indéterminé fasse partie d’un des ministères ou agences fédéraux où il est permis de faire une mutation (transfert) dans l’administration publique centrale (ex. : RNCan, SCT, TC et ISDE). Il vous incombe de vérifier si vous êtes « mutable » (transférable) en vérifiant le site web de la Commission de la fonction publique.

Comment les candidats qui posent leurs candidatures pour devenir agents libres sont-ils évalués?

Notre processus ne relève pas de la magie d’Harry Potter, et n’est pas aussi rigoureux que les critères requis pour devenir l’agent secret 007. Toutefois, notre processus s’écarte quand même du chemin habituel au gouvernement.

En collaboration avec la communauté de l’innovation de la fonction publique, le programme a dressé une liste des principales qualités et compétences que doivent posséder les innovateurs du GC. Le processus de sélection est conçu de façon à évaluer les qualités qui sont, à notre avis, nécessaires pour réussir à titre d’agent libre :

  • Courage
  • Passion
  • Humilité
  • Empathie
  • Esprit d'équipe
  • Créativité
  • Résilience
  • Axé sur les résultats
  • Curiosité
  • Réflexion
  • Orientation vers l'action
  • Persuasion
  • Résolution de problèmes
  • Apprentissage rapide

Le processus présélection et d’embauche se fait en quatre phases :

  • Demande en ligne réussie (aussi utilisée pour évaluer la capacité à communiquer à l’écrit).
  • Entrevues avec un petit groupe d’évaluateurs
  • D’autres mécanismes de dépistage peuvent être testés de temps à autre.
  • Vérification des références.

Dans le cadre du processus de demande en ligne, les candidats devront indiquer les qualités recherchées dont ils ont fait preuve par le passé et fournir des documents à l’appui. La demande en ligne est aussi utilisée pour évaluer la capacité à communiquer à l’écrit chez le candidat. Malgré le fait que nous exigerons vos références directement dans votre demande, nous ne les contacterons que si vous réussissez l’étape de l’entrevue.

Les candidats sélectionnés pour la prochaine phase seront par la suite invités à une entrevue (par le biais de téléconférence pour ceux hors de la RCN) où ils seront évalués par un petit comité d’évaluateurs sur les qualités énumérées ci-dessus.

Les candidats retenus peuvent également être testés sur leur capacité à penser et à se comporter de manière à leur permettre de réussir dans ce nouveau modèle de travail. L’objectif est de donner aux candidats l’occasion de montrer leur créativité, leur leadership, leur résilience, leur passion et leur travail d’équipe dans un contexte réaliste.

Nous vérifierons également vos références.

Nous pratiquons une approche flexible avec notre programme. Nous ajustons légèrement notre processus de sélection chaque fois que nous faisons une évaluation, en nous basant sur les commentaires des facilitateurs et des candidats, et pour refléter les autres idées que nous avons acquises grâce au programme d’agents libres.

Qu'arrive-t-il si ma demande est acceptée?

Nous ne vous dirons pas quoi faire vu que vous êtes « libre » mais nous recommandons que vous célébriez un peu! Ce programme attire un talent formidable, alors bravo! Maintenant, passons aux choses sérieuses : Les candidats sélectionnés se verront offrir des mutations conditionnelles (transfert latéral, à niveau) à l’un de nos ministères d'accueil (RNCan, TC, SCT et ISDE). Vous êtes officiellement devenu agent libre après avoir assuré votre première affectation. Voici un exemple démontrant comment les choses pourraient se dérouler :

Vous travaillez présentement pour la Commission canadienne des grains (CGC) comme PM-05 indéterminé et avez postulé afin de devenir agent libre. Vous avez réussi, et vous devez maintenant trouver votre première affectation avant de partir de la CGC et d’être muté à RNCan. Après une ou deux semaines de recherche, vous avez trouvé une affectation avec le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) et vous êtes mis d’accord sur une date d’entrée en poste. Vous pouvez maintenant aviser la CGC que vous quitterez, et vous serez muté avec RNCan selon la date convenue pour votre entrée en affectation avec le CEPMB. RNCan vous fera parvenir une lettre d’offre (niveau PM-05 ou équivalent) afin de devenir agent libre avec ce ministère d’attache. Vous signez la lettre d’offre (bravo!) et commencez en tant qu’agent libre et dans le poste au CEPMB au même jour.

En tant qu’agent libre, vous gardez votre statut d’employé permanent à votre ministère d’attache (RNCan, TC, SCT et ISDE) pendant toute la durée à laquelle vous participez au programme, quel que soit le ministère ou l’organisme où vous êtes affecté.

Certains agents libres peuvent prendre des affectations incluant travailler au-dessus de leur niveau de poste actuel, en s'assurant qu’ils rencontrent les énoncés de critères de mérite du poste.

D’accord, vous m’avez convaincu! Comment dois-je procéder pour faire une demande?

Une campagne de recrutement ciblée se déroulera en novembre 2019 et une campagne plus étendue est attendue pour l’hiver 2020. Les processus de demande sont annoncés sur notre page GCcollab et par l’entremise de notre compte Twitter.

Le processus de demande se déroule MAINTENANT du 8 au 20 novembre 2019.

Joignez-vous au groupe des agents libres sur GCcollab pour ne rien manquer! Assurez-vous de vraiment « joindre » le groupe pour que toute l’information soit visible et disponible.